Rencontre Kabyle Lyon

Des réunions du type, susceptibles d’évoluer vers un champ de bataille à tour de rôle, se tiennent régulièrement entre la direction de l’entreprise et leurs homologues d’autres entreprises. La tension croissante entre eux a été créée par la différence dans l’approche du travail et de la gestion, qui est un indicateur avancé de la façon dont le secteur des entreprises est géré et géré à l’heure actuelle. On constate de plus en plus fréquemment que dans de nombreux cas, l’ordre du jour de la réunion n’est pas respecté ou n’est pas du tout discuté. Le résultat est que le résultat souhaité n’est pas atteint et que la raison de l’échec n’est pas clairement indiquée. Pour cette raison, des réunions du type, qui prennent la forme d’un combat armé entre la direction de l’entreprise et leurs équipes respectives de commerciaux, marketing, techniques, comptables et financiers, se tiennent le plus souvent.

Lors d’une de ces réunions, tenue récemment, le PDG d’une grande entreprise de cosmétiques était la cible d’une question très pointue de l’un de ses collègues, qui émanait du fait que certaines de ses initiatives avaient un effet limité, malgré ses affirmations. Le PDG a produit une impressionnante présentation PowerPoint sur ses résultats au premier semestre, mais pour le second semestre, ses déclarations manquaient de crédibilité. Il a tenté à plusieurs reprises de justifier les dépenses de vente et de marketing en affirmant qu’il prenait de nouvelles initiatives. La modératrice de la réunion, qui était un dirigeant d’une entreprise de cosmétiques bien connue, a été plutôt succincte dans ses remarques, qui suggéraient que rien ne pouvait être plus éloigné de la vérité. La question a été posée que si le PDG était si bon dans son travail, pourquoi ses initiatives ont-elles échoué si lamentablement?

Kabyle Lyon, un directeur commercial et marketing de Chicago, dans la même entreprise que le PDG, a produit une réponse intéressante. Il a déclaré qu’à son avis, il y avait quelque chose qui n’allait pas dans la façon dont l’entreprise était gérée et que ses initiatives n’obtenaient pas la réponse souhaitée. Le modérateur de la réunion, dans une tentative d’être un médiateur, a proposé que peut-être les dirigeants ne se rendaient pas compte de ce qu’ils faisaient, ou peut-être qu’ils faisaient trop d’efforts. Cela a été rencontré par des boum forts et des applaudissements de la part de tout le groupe, c’est à ce moment que le PDG s’est finalement levé et a parlé. Il a expliqué qu’il n’y avait rien de mal à l’initiative et que c’était simplement une erreur d’essayer le nouveau système sur l’ancien personnel. La réunion a finalement été annulée sans résolution claire de cette question. rencontre kabyle lyon